Information

Sous-vêtements

Sous-vêtements

La lingerie fait partie intégrante d'une garde-robe. Les sous-vêtements ont parcouru un long chemin d'évolution, la relation de l'humanité avec ces vêtements délicats est loin d'être sans ambiguïté.

Dans une tentative de mieux couvrir leurs lieux privés, les gens font parfois preuve d'imagination et d'ingéniosité, en utilisant de nouveaux matériaux et formes. Et pour mieux comprendre ce monde curieux du vêtement, il vaut la peine d'apprendre quelques faits intéressants à ce sujet.

Des mémoires qui protègent contre l'intimidation. Dans les séries et les films d'animation américains, il y a souvent des scènes d'écoliers intimidant leurs camarades. Habituellement, le mec le plus fort de la classe humilie le "nerd" classique en tirant la culotte entre les fesses et en la laissant partir pour qu'elle heurte le corps. Même une description de la sensation désagréable est apparue en anglais, le mot «wedgie» a aidé. La blague semble inoffensive, mais il y a des cas où des lâches dans une telle situation ont causé des blessures graves et même tué. Par exemple, en décembre 2013, Denver St.Clair, 58 ans, originaire de l'Oklahoma, est décédé lors d'une confrontation ivre avec son fils adoptif. Pendant l'escarmouche, il a manqué d'arguments, et il a décidé de punir son beau-père avec l'aide d'un wedgie. La culotte était littéralement remontée jusqu'aux oreilles, à la suite de quoi la personne a simplement étouffé. La mort est clairement difficile à qualifier de digne. Mais si ces hommes étaient au courant de l'invention inhabituelle de jumeaux de 8 ans de l'Ohio, l'affaire ne se serait peut-être pas si mal terminée. En 2007, les frères Justin et Jared Serovich ont joué ensemble à la maison. Entre autres jeux, il y avait le même wedgie, joint cette fois. En regardant cela, l'un des adultes a remarqué qu'il serait bien de proposer un short avec une protection contre de telles brimades. Et l'idée s'est vite réalisée. Les jumeaux Serovich ont présenté le nouveau modèle de sous-vêtements. Les mémoires s'appellent "Rip Away 1000". Ils ont eu Velcro qui s'est détaché lorsque la culotte a été tirée, les empêchant de couper dans la peau. Le lendemain de la présentation, les garçons se sont réveillés en célébrités - ils ont été invités à diverses émissions de télévision et la culotte qu'ils avaient inventée est même apparue dans le nouveau dessin animé: "Nuageux avec chance de pluie: la vengeance des OGM".

Lingerie pour les gourmands. Toute entreprise rêve de lancer un produit qui ferait exploser le marché. Les hommes d'affaires de Chicago, David Sanderson et Lee Bradley, ont réussi à le faire en 1975 à l'aide d'un produit alimentaire inhabituel - "Sweet Panties". Ce sous-vêtement a été le premier au monde à être mangé. Mais les partenaires ont dû travailler dur pour enregistrer un brevet pour leur invention. Au final, ça a réussi, ce qui s'est transformé en véritable émotion autour des "Sweet Panties". Les créateurs de la marque ont gagné des dizaines de milliers de dollars dessus, mais le battage médiatique s'est finalement estompé. Les Américains en ont assez des lâches, et l'idée a perdu de sa fraîcheur. Les créateurs de ce produit affirment eux-mêmes que leurs produits sont demandés non seulement pour le matériau d'origine, mais aussi pour leur goût. L'un des consommateurs, décrivant l'impression d'utiliser de tels sous-vêtements, a déclaré qu'ils ressemblaient à du chewing-gum rafraîchissant. Au fil du temps, les culottes se transforment en une bouillie visqueuse et méchante dans la bouche.

Linge de temple mormon. Les mormons sont considérés par beaucoup comme l'un des mouvements religieux les plus scandaleux. Rares sont ceux qui permettent encore aux croyants d'avoir plusieurs épouses. Sinon, les principes des mormons concernant la vie intime peuvent être qualifiés de chastes. Cette religion est contre une personne ayant des relations sexuelles avant le mariage. Les mormons critiquent fortement la masturbation. Et pour protéger les croyants d'un tel plaisir pécheur, les gardiens de la moralité ont résolu le problème d'une manière originale. Des sous-vêtements spéciaux au design unique ont été développés pour les mormons. Les croyants sont encouragés à porter un t-shirt blanc et un pantalon familial de la même couleur. De plus, chaque sujet a un symbole religieux. Vous pouvez acheter ces sous-vêtements dans des magasins spéciaux pour croyants ou sur des sites Internet mormons. L'apparition d'un tel linge de temple est devenue l'objet de blagues sur le politicien Mitt Romney. Lui, étant mormon, s'est opposé à Barack Obama lors de l'élection présidentielle américaine de 2012. Le politicien a été représenté dans de nombreux dessins animés avec les mêmes sous-vêtements mormons traditionnels. Cette absurdité a peut-être été l'une des raisons de la défaite de Romney dans la course à la présidence.

Tongs pour enfants. Les tongs sont de la lingerie sexy, l'adapter aux enfants peut devenir un scandale pour le fabricant. C'est ce qui s'est passé avec Abercrombie & Fitch. Elle n'est pas étrangère au centre d'attention. Par exemple, en 2002, la société a scandalisé le public avec ses T-shirts avec des caricatures d'Asiatiques avec les mots «Wong Brothers Laundry: Two Wongs Make Lingerie White». Mais le plus gros scandale a éclaté après l'arrivée des tongs pour adolescents sur le marché. Ils étaient accompagnés d'inscriptions ambiguës "Eye candy", qui se traduit par "agréable à l'oeil". Dans une autre version, le slogan était "Wink Wink". Donc en anglais, ils veulent dire cligner des yeux. Le fabricant a été immédiatement bombardé de plaintes d'Américains indignés. Ils ont exigé d'arrêter de produire ces strings, mais Abercrombie & Fitch a décidé de ne pas suivre le public. Et le scandale a toujours été la meilleure publicité. Le fabricant a déclaré que ces sous-vêtements ont été créés pour que les filles aient l'air vraiment mignonnes et insouciantes. Toute spéculation sur l'implication sexuelle doit être laissée à la conscience des consommateurs. Et ces lanières se sont avérées très populaires parmi les adolescentes. Certes, leurs parents n'étaient pas satisfaits de ce que portaient leurs enfants, ayant déclaré un boycott de ces produits.

Les culottes pour hommes sont un outil des analystes boursiers. Lorsque des crises économiques surviennent dans nos vies, nous renonçons aux achats coûteux, aux produits de luxe et aux produits non essentiels. Les consommateurs doivent se serrer la ceinture. Et bien que la demande de machines à café avancées ou de voitures Ferrari diminue, elle reste stable pour certains produits. Parmi les articles «pour tous les temps», il y a les sous-vêtements pour hommes. L'économiste Alan Greenspan, ancien président du Conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale américaine, établit un lien direct entre les fluctuations du marché des sous-vêtements pour hommes et les marchés financiers. L'effondrement de la vente de lâches n'indique même pas une crise, mais une véritable catastrophe économique. Si les gens refusent une chose aussi simple, alors les choses vont vraiment mal. Le dernier effondrement économique majeur s'est produit en 2008. Depuis lors, l'économie mondiale ne s'est jamais remise des conséquences. Les experts affirment que même au début de la crise, les ventes mondiales de sous-vêtements pour hommes ont chuté de 2,3%. Cela s'est produit pour la première fois depuis de nombreuses années. Et la reprise de l'économie mondiale a déjà amélioré les ventes de maillots de bain et de sous-vêtements. En 2011, les chiffres ont augmenté de 6,4%, ce qui en valeur absolue s'élevait à 200 millions de dollars.

Glamour en prison. En Occident, les détenus des prisons ont la possibilité d'acquérir des compétences professionnelles supplémentaires. En prison, vous pouvez apprendre la menuiserie, devenir chef cuisinier ou électricien, tailleur ou maçon. Et ne pensez pas que seules des choses brutes et primitives sont fabriquées dans ces endroits difficiles. Dans les années 1990, des détenus de l'une des prisons américaines se sont vu confier l'ordre de fabriquer un lot de sous-vêtements pour femmes pour la célèbre société Victoria's Secret. Et cet appel d'offres a été réalisé de manière efficace et à temps. De nombreuses femmes américaines de la mode portaient des sous-vêtements exquis, ne se doutant même pas qu'ils étaient cousus par les mains tatouées de criminels brutaux. Mais la situation avec les sous-vêtements de la plupart des détenus, qui est notée dans le système correctionnel américain, n'est pas si glamour. On ne peut que rêver de la qualité de Victoria's Secret. Par exemple, en 2011, une commission spéciale a visité la prison de Taylorville, dans l'Illinois. On a découvert que les détenus avaient reçu des sous-vêtements sales à utiliser! Mais les prisons anglaises sont bien meilleures à cet égard. Même lorsque la célèbre prison de Brixton à Londres était surpeuplée, les détenus recevaient encore deux paires de sous-vêtements propres par semaine.

Lingerie pour ceux qui aiment libérer des gaz. Les gens souffrent parfois de flatulences. C'est le nom de la particularité du corps humain de libérer de manière incontrôlable les gaz accumulés dans les intestins. C'est un phénomène physiologique plutôt désagréable que des sous-vêtements spéciaux tentent de combattre. Il est produit par la société anglaise "Shreddies". La gamme comprend des options masculines et féminines. Leur principale caractéristique est la capacité à masquer les odeurs désagréables sortant des intestins. Le fabricant affirme avoir été en mesure de neutraliser les gaz en utilisant un matériau spécial "Zorflex". Au début, ces sous-vêtements étaient recommandés pour les personnes souffrant de troubles évidents du tube digestif. Mais les propriétés magiques des produits ont attiré de nombreux consommateurs ordinaires vers lui. Il s'avère qu'un tel matériau utile "Zorflex" est demandé non seulement dans la fabrication de linge, mais également pour la fabrication de la base pour les pansements et autres articles médicaux. Ce tissu a également trouvé une application dans les forces armées. Ainsi, l'armée britannique donne à ses employés des sous-vêtements spéciaux sur la base du «Zorflex». Il s'avère que ces sous-vêtements peuvent être portés pendant des mois. Le matériau spécial protège contre les irritations cutanées et le développement de maladies infectieuses. C'est l'armée qui a contribué à la naissance du nom de l'entreprise manufacturière. En Angleterre, les sous-vêtements en coton ordinaires, grâce à un entraînement physique et à des exercices constants, se transforment rapidement en chiffons. Le mot "shred" est simplement traduit par "rag" ou "rag".

Les bas rouges aident la science. Parmi d'autres écarts dans le travail du corps humain, on trouve parfois le daltonisme. Cette déficience visuelle a été découverte par le chimiste anglais John Dalton en 1790. C'est en son honneur que le phénomène tire son nom. De plus, la découverte d'une telle déviation dans le travail de la vision s'est avérée inhabituelle. Le scientifique lui-même est né dans une famille de Quakers. Ces personnes vénéraient les enseignements religieux et le mouvement est né en Angleterre au milieu du 17e siècle. Les Quakers préféraient s'habiller de manière extrêmement conservatrice. Dans leur garde-robe se trouvaient des objets sombres, sans fioritures ni décorations. Dalton a déjà impressionné ses parents primitifs en offrant à sa mère une paire de bas rouge vif pour son anniversaire. Il y a eu un énorme scandale. John a longtemps assuré à sa mère qu'il avait fait un achat sans remarquer la vraie couleur de la chose. Il lui a semblé que les bas étaient bleu marine neutre, et son frère a prétendu avoir vu cette couleur même. Cet incident a amené Dalton à s'interroger sur le fait que tout le monde ne voit pas les couleurs de la même manière. Le scientifique lui-même a expliqué ce phénomène par la présence dans les yeux d'un certain liquide d'une teinte bleue. Dalton a demandé à ses collègues d'examiner ses globes oculaires après la mort pour tester sa théorie. Et les techniciens l'ont fait, mais ils n'ont rien trouvé d'étrange. Seulement 150 ans plus tard, des physiologistes de Cambridge ont isolé l'ADN de l'œil et les scientifiques ont découvert une étrange mutation génétique.

Dommages aux sous-vêtements synthétiques. Au début des années 1990, un groupe de scientifiques de l'Université du Caire a mené une étude intéressante. Ils se sont intéressés à la manière dont le matériau des sous-vêtements pour hommes affecte la production de sperme par le corps. Les expériences ont été réalisées sur des chiens. Les mâles ont été divisés en trois groupes. Dans le premier, les animaux ont fait étalage sans culotte, dans le second, ils ont été mis sur des produits en coton et dans le troisième, les participants ont reçu des culottes synthétiques. Les scientifiques ont spécialement sélectionné de telles tailles de linge afin qu'il ne gêne pas le mouvement des chiens et que l'air puisse y circuler librement. Ceci est important, à condition que le tissu synthétique "ne respire pas" pratiquement. Cette expérience a duré trois ans. Pendant tout ce temps, les chercheurs ont suivi attentivement l'évolution de la quantité et de la qualité du sperme, ainsi que l'état général des sujets. Deux ans plus tard, il est devenu clair que les chiens des deux premiers groupes n'avaient aucun problème de santé. Mais les chiens qui portaient des «synthétiques» ont commencé à produire moins de spermatozoïdes. Certaines personnes ont développé des pathologies avec la formation de ce fluide et leur état de santé général s'est détérioré. Après cela, les scientifiques ont décidé de mettre les chiens des deuxième et troisième groupes sur un pied d'égalité, en les déshabillant et en poursuivant les observations pendant une autre année. Il s'est avéré que la plupart des participants du troisième groupe avaient une sécrétion de sperme revenue à la normale. Mais deux hommes avaient encore des perturbations mineures dans le fonctionnement du corps. Les scientifiques n'ont jamais été en mesure de comprendre exactement pourquoi les tissus synthétiques affectent autant la production de spermatozoïdes. Selon une théorie, la cause est l'électricité statique, qui est générée en frottant un matériau synthétique contre la surface du cuir ou de la laine.

Seconde main pour les pervers. Les sous-vêtements semblent à toute personne une chose intime, et l'idée de les porter pour quelqu'un d'autre est insensée. Mais sur notre planète, il y a des pays qui ne sont pas à la hauteur d'un tel dégoût. Certains pays en développement, comme le Zimbabwe, importent des sous-vêtements usagés depuis des années. Je dois dire que ces vêtements étaient très populaires ici. Il n'y avait tout simplement pas d'alternative aux biens d'occasion de haute qualité. Cette activité a atteint des proportions telles qu'en décembre 2011, les autorités du pays ont même été contraintes d'interdire le commerce d'un tel produit, en raison de son caractère non hygiénique. Cependant, des sous-vêtements d'occasion peuvent également être achetés dans les pays développés. Mais la popularité n'est pas liée au fait que de nouveaux produits de ce type ne peuvent pas être trouvés en principe. Les distributeurs automatiques de culottes usagées étaient très populaires au Japon dans les années 1990. La publicité indiquait que les écolières portaient ce sous-vêtement. Ce n'est que grâce aux efforts des autorités qu'il a été possible de mettre fin aux relations marchandes et financières des hommes d'affaires avides et des pervers. Les distributeurs automatiques ont été supprimés sous prétexte que la vente de linge pouvait être considérée comme un commerce d'antiquités. Et les hommes d'affaires n'avaient pas la permission de vendre des objets d'occasion. Mais les Japonais affirment que de telles machines peuvent encore être trouvées dans des endroits isolés et peu fréquentés. Les amateurs d'une seconde main aussi épicée savent bien sûr où chercher. Des scandales impliquant la vente de sous-vêtements usagés se sont également produits en Amérique. Par exemple, une résidente de Caroline du Sud, Christine Vetter, a même été arrêtée pour avoir vendu et expédié ses sous-vêtements personnels. Elle, ainsi que des préservatifs et des tampons usagés, a été offerte par la femme sur un site pour adultes.


Voir la vidéo: 30 ASTUCES INCROYABLES POUR TES SOUS VÊTEMENTS (Novembre 2021).