Information

Indonésie

Indonésie

L'Indonésie (République d'Indonésie) est le seizième plus grand pays du monde en superficie. Situé en Asie du Sud-Est. Parmi les États insulaires du monde (l'Indonésie compte plus de dix-huit mille îles), l'Indonésie occupe la première place en taille.

Située sur les îles de l'archipel de la Sonde, l'Indonésie borde la Papouasie-Nouvelle-Guinée et la Malaisie. Selon cet indicateur, le pays se classe au 4e rang mondial et au deuxième rang seulement derrière la République populaire de Chine, l'Inde et les États-Unis d'Amérique.

Selon la structure étatique, l'Indonésie est une république, le président dirige le pays et le gouvernement. Le Parlement est la législature et le Congrès consultatif du peuple est l'organe suprême du gouvernement.

L'indonésien est la langue officielle de l'Indonésie, cependant, plus de deux cent cinquante langues et dialectes sont parlés dans le pays. Les jeunes parlent plus anglais, beaucoup parlent également chinois.

La principale religion en Indonésie est l'islam - quatre-vingt-sept pour cent de musulmans. Le christianisme, l'hindouisme et le bouddhisme sont également répandus dans le pays.

Les banques sont ouvertes en semaine de huit à quinze heures (le vendredi de huit à onze heures et demie), le samedi et le dimanche sont des jours fériés. En règle générale, la journée de travail des banques étrangères est limitée à une période de huit à quatorze heures.

De nombreux magasins sont ouverts de neuf heures du matin à neuf heures du soir, tandis que certains terminent leur journée de travail à dix-huit.

Jakarta est la capitale de la République d'Indonésie. La ville joue un rôle déterminant dans la vie du pays. La capitale indonésienne est située à l'embouchure de la rivière Chi-livung - sur la côte nord-ouest de Java. Dans ce lieu, au lointain XVIe siècle, il y avait un port prospère. Au XVIIe siècle, la ville s'appelait Batavia, et avec ce nom elle a existé jusqu'au XXe siècle, alors dans la période de 1642 à 1945. (pendant l'occupation japonaise), il a reçu son nom moderne - Jakarta. En peu de temps, l'ancienne Batavia (sa population atteignait à peine deux cent mille personnes) s'est transformée en une grande ville indonésienne avec une population de plus d'un million d'habitants. Jakarta est en train de devenir le centre économique, culturel et politique de l'Indonésie, ce qui lui donne la possibilité de se développer rapidement. Il y a un petit nombre de gratte-ciel dans le centre de Jakarta, mais la majeure partie de la ville est construite avec des maisons d'un ou deux étages. Un fait intéressant est qu'une partie importante de ces maisons s'est développée de manière assez irrégulière au cours des dernières décennies. Les usines, toutes sortes de bureaux, les magasins sont situés dans des zones résidentielles bondées. Quant à la périphérie de Jakarta, une atmosphère de village particulière règne ici - des maisons temporaires ont été construites et des jardins potagers sont aménagés. Bien que l'apparence de la capitale indonésienne change à un rythme rapide, des magasins modernes et de plus en plus d'immeubles de grande hauteur voient le jour. Au fil du temps, une partie importante de l'ancien Batavia s'est effondrée. D'autre part, la place de la vieille ville a survécu, mais elle est assez bien conservée, sur son côté nord se trouve un ancien canon Si Yago. Les Indonésiens reconnaissent ce canon comme un symbole de fertilité, vous ne devriez donc pas être surpris que les jeunes femmes s'assoient souvent sur le canon et que les couples y apportent divers cadeaux. Le long de la place de la ville se trouvent trois bâtiments datant de l'époque coloniale. Ils jouent actuellement le rôle de musées. Sur le côté sud de la place de la ville, les touristes peuvent visiter le musée historique de Jakarta, qui était autrefois l'hôtel de ville (le bâtiment a été construit en 1710 et avait la signification de l'hôtel de ville jusqu'aux années soixante du XXe siècle). Aujourd'hui, ses salles présentent des œuvres d'art de l'histoire indonésienne, des portraits de gouverneurs généraux locaux, des ustensiles ménagers et des meubles du XVIIe siècle. Des moments dramatiques de l'histoire sont également associés à ce bâtiment - dans ses salles souterraines, des prisonniers ont été détenus, qui ont été forcés d'attendre leur sort, se tenant longtemps jusqu'à la taille dans les eaux usées. Des tortures et des exécutions publiques ont lieu tous les jours sur la place de la mairie. Celles-ci ont marqué pratiquement toute la période de la domination néerlandaise. Sur le côté ouest de la place de la ville se trouve le musée Wayang. L'exposition de ce musée comprend des masques et des poupées. Parmi eux se trouvent des poupées collectées dans différentes régions d'Indonésie: des poupées du théâtre d'ombres biblique, des poupées du théâtre d'ombres patriotique, des poupées de théâtre d'ombres thaïlandaises, des poupées rondes et plates en bois, etc. dans la collection, il y a même une poupée qui représente J.P. Kun - le fondateur de l'Indonésien capitales. Du côté est de la place de la ville, vous pouvez maintenant visiter le musée des Beaux-Arts. Il est situé dans le palais de justice, construit en 1879. Une grande variété de produits en terre cuite du XIVe siècle, des cruches javanaises, des exemples de porcelaine rare, des sculptures et des peintures d'artistes contemporains apparaîtront sous les yeux du visiteur. En arrière-plan du musée, vous pouvez voir deux vieilles maisons hollandaises datant du XVIIIe siècle. Dans le voisinage immédiat de la partie européenne de Jakarta, il y a une zone peuplée de Chinois. C'est Glodok, doté de rues étroites et bondées. Au nord de la région chinoise se trouve le port de Sunda Kelapa, utilisé depuis 1817. La longueur de sa couchette atteint un kilomètre et demi.

Jakarta est une ville populaire parmi les touristes. Ce n'est pas entièrement vrai. Le trafic aveugle et la chaleur insupportable ne sont pas des facteurs attractifs pour le trafic touristique. Malgré cela, la capitale indonésienne a de quoi se vanter. C'est l'architecture de la période coloniale, d'excellents musées, ainsi qu'un grand nombre de lieux de divertissement, de restaurants et de superbes boutiques. À Jakarta, il y a pas mal d'endroits où un touriste curieux peut aller. En face du port de Sunda Kelap se trouve la tour de guet Uitkiyk, construite en 1839. Il faisait autrefois partie d'un fort hollandais du XVIIe siècle qui gardait le port local. L'un des musées intéressants de la capitale indonésienne est le musée maritime (musée Bahari), qui surprend les visiteurs sur les voiliers traditionnels et le célèbre commerce des épices. Une grande variété de fruits de mer et de poissons peut être achetée au populaire marché aux poissons de Pasar Icahn. Il est situé dans la même rue que le musée Bahari. Le monument national, qui s'élève directement dans la partie centrale de Jakarta (ouvert en 1961), mérite une attention particulière. La hauteur de cet obélisque de marbre, couronné d'une torche en bronze, atteint cent trente-sept mètres. Il a fallu trente-trois kilogrammes d'or pour dorer la torche. Le monument national (Monas) est un monument à George Washington et symbolise en même temps la flamme olympique. L'intérêt des touristes peut être éveillé par le Wild Bull Square - Lapangen Banteng. Du sud, il est délimité par le gigantesque hôtel Borobudur, à l'est par les bâtiments du ministère des Finances et de la Cour suprême, et du nord par la cathédrale nationale. Au centre de cette place se trouve un monument en l'honneur de la libération et de l'annexion d'Irian Jaya à l'Indonésie. Le monument est une sculpture d'un géant musclé qui a brisé les chaînes.

"L'Indonésie en miniature" est un parc incroyable à Jakarta. Il est situé à dix kilomètres au sud de la capitale indonésienne et couvre une superficie de cent hectares. Le parc présente à ses visiteurs vingt-sept pavillons principaux. Chacun d'eux représente une province spécifique d'Indonésie. Chacun des pavillons offre l'occasion de voir des bâtiments et des produits caractéristiques de l'une des provinces indonésiennes. De plus, le parc peut être fier d'autres attractions (il y en a au moins une trentaine). C'est le magnifique musée d'Indonésie, et le modèle de Borobudur, et le jardin d'orchidées et le parc des oiseaux tropicaux.

L'Indonésie est célèbre pour son excellente nature. En effet, la nature a créé de nombreux chefs-d'œuvre dans ce pays. Ceux-ci, par exemple, comprennent trois lacs situés à proximité les uns des autres. Ils sont situés sur l'île de Flores et sont situés dans le cratère du grand volcan Keli Mutu. L'un d'eux est noir et rouge, les autres ont différentes nuances de vert. Chacun de ces lacs a son propre nom romantique. "Lac des gens enchantés" - c'est ainsi que se traduit le nom du lac Tivoe Ata. Ses eaux sont presque noires (de couleur rouge foncé). La couleur émeraude mate est caractéristique du deuxième lac, dont le nom signifie "Lac des garçons et des filles". L'eau verte claire est la "propriété" du troisième lac. N'est-il pas très surprenant que tous ces lacs soient si différents, malgré leur proximité les uns des autres? Vraisemblablement, la réponse à cette question réside dans la composition chimique de la lave du volcan, qui peut différer considérablement dans différents cas. Il existe de nombreuses montagnes cracheuses de feu en Indonésie et le volcan susmentionné (qui en fait partie) fait partie intégrante de l'anneau de feu.

L'île de Bali est la perle de l'archipel indonésien. Cette île attire littéralement le soleil. De petite taille, c'est un entrepôt de chefs-d'œuvre naturels. Un paradis terrestre - l'île de Bali a acquis une telle renommée pour elle-même (en grande partie grâce au travail et au respect de la nature de la part des Balinais). L'afflux de touristes du monde entier à Bali a commencé dans les années soixante du XXe siècle. Afin de préserver la nature de Bali et de ne pas arrêter le flux touristique vers ces parties, le gouvernement a décidé de concentrer les stations balnéaires sur son côté sud, et également d'interdire la construction d'hôtels d'une hauteur dépassant quatre étages.

La vie sociale à Bali est un système complexe de connexions sociales. Puisque l'âme des enfants est considérée comme la plus proche du ciel, les enfants ont des privilèges spéciaux. Les bébés à Bali ne sont pas autorisés à toucher le sol sale, ils sont donc portés presque toujours sur leurs mains. Les adultes parlent aux enfants d'une voix affectueuse et apaisent avec des caresses douces. Le nouveau-né reçoit toujours un cadeau du prêtre le premier anniversaire, ce qui détermine le début d'un certain nombre de rituels et de cérémonies. Chaque village de l'île a de petites communautés. Les membres de chacun d'entre eux s'entraident activement dans diverses circonstances de la vie. La propriété communale est sous le contrôle de chacune de ces petites communautés (elles sont aussi appelées banjars). En règle générale, un banjara comprend un temple commun, une tente de réunion, une tour avec un tambour de signalisation et une cuisine où des repas de fête sont préparés.

Le sud de Bali est un lieu de concentration de stations balnéaires. Cette partie de l'île domine vraiment la gestion, le commerce et, bien sûr, le tourisme. Voici la ville de Denpasar (qui est la principale de la province de Bali), un aéroport international et les trois stations balnéaires les plus populaires de l'île parmi les touristes. Le boom du tourisme a entraîné une croissance démographique et économique sans précédent dans la région.

Komodo est l'île aux animaux mystérieux. Il est de très petite taille. Komodo est situé à l'est de Java. Cette petite île est particulièrement célèbre parmi les géographes et les zoogéographes du monde entier. Le fait est que de rares espèces d'animaux vivent à Komodo. Beaucoup d'entre eux sont même mystérieux. Par exemple, les descendants de lézards prédateurs préhistoriques ont disparu de la planète. Ce sont des lézards. Ils ont été découverts sur cette île en 1912 par un pilote. Après avoir effectué un atterrissage imprévu, il a découvert des animaux auparavant invisibles, dont il a raconté au monde choqué. Le dragon de Komodo a des dimensions impressionnantes, cependant, malgré ce fait, il est très mobile et rapide. C'est un carnivore et son régime alimentaire comprend des chevaux sauvages, des cerfs, des sangliers et parfois des buffles; bien que le dragon de Komodo ne refuse pas de tomber. Quant à la relation entre un dragon et une personne, elle ne peut pas être qualifiée de sans ambiguïté. Lorsqu'une personne ne présente pas de danger pour le dragon, l'animal s'éloigne généralement de lui sur le côté, cependant, si la personne décide d'attraper ou a déjà attrapé le dragon, elle risque de se blesser gravement. Le lézard moniteur a de fortes mâchoires et une queue puissante, qui peut facilement abattre une personne. Les cas d'un dragon de Komodo attaquant une personne sont rares. Le dragon de Komodo peut même être apprivoisé, dans ce cas l'animal cesse d'être dangereux, est prêt à suivre la personne partout, prendre la nourriture de ses mains et répondre au surnom qui lui est donné.

Komodo est une île densément peuplée. Plutôt l'inverse. Le petit village de pêcheurs du même nom est la seule colonie du genre sur l'île. Sa population est engagée dans l'élevage de chèvres et la pêche (il y a un grand nombre de poissons dans l'eau de mer cristalline). Actuellement, l'île a le statut de parc national. Les lézards ne sont pas les seuls représentants du monde animal qui intéressent les zoologistes. L'île est habitée par des représentants d'espèces rares de sangliers, de cerfs et d'oiseaux. Les Moluques sont des "îles aux épices". Ils sont très connus. Les îles Maluku sont réputées dans le monde entier comme source de cannelle, de poivre, de muscade, de clou de girofle et d'autres produits étrangers rares. D'ailleurs, le mot arabe "maluku" a donné le nom à ces îles. Ce mot signifie «terre des rois».

Les montagnes sont la partie principale du relief de l'Indonésie. Ils occupent plus de la moitié de son territoire. L'île de Nouvelle-Guinée est le point culminant d'Indonésie. Il s'agit du mont Jaya, qui mesure 5029 mètres de haut. L'Indonésie compte environ quatre cents volcans, dont quarante sont actifs. La hauteur du plus haut de ces derniers est égale à trois mille huit cents mètres. Il est situé à Sumatra. les forêts tropicales couvrent environ un tiers de l'Indonésie. Environ un tiers de l'ensemble du territoire du pays est couvert de forêts tropicales humides.

Les Russes ont besoin d'un visa pour entrer en Indonésie. Si la visite prévue dans ce pays dure moins de trente jours, un visa n'est pas nécessaire. Pendant plus de trente jours, un visa peut être obtenu à l'arrivée aux postes de contrôle frontaliers, ports maritimes et aéroports internationaux. Pour obtenir un visa-tampon à l'entrée dans le pays, vous devez fournir un passeport étranger, des billets de retour, un formulaire de demande rempli avec une photo. Si, pour une raison quelconque, le touriste n'a pas de billet aller-retour, le montant en espèces (ou en argent sur une carte de crédit) ne doit pas être inférieur à mille dollars. Les frais de visa sont de vingt-cinq dollars, le reçu du paiement est inclus dans le paquet général de documents. Un visa est délivré gratuitement pour les enfants de moins de 9 ans (ils doivent être inscrits dans le passeport des parents), un visa est délivré moyennant des frais pour tous les enfants de plus de 9 ans.

Le pourboire est courant en Indonésie. En général, ce n'est pas le cas. Cependant, dans certains cas, vous devez toujours donner un pourboire. Ils représentent de cinq à dix pour cent du coût du service, par exemple, un guide en monnaie locale est donné de quatre à cinq mille roupies (c'est environ soixante-dix cents).

L'Indonésie est un pays musulman. C'est généralement vrai. Cette circonstance oblige les visiteurs à tenir compte des traditions indonésiennes et des règles de conduite.Lors des cérémonies religieuses, il est interdit de parler fort, il est interdit de prendre le soleil sans le haut d'un maillot de bain, de porter des jupes et shorts très courts, il est interdit de toucher la tête d'une personne ou de pointer du doigt un passant. Toutes les manifestations de tendresse dans les lieux publics provoquent également la condamnation des autres.

L'Indonésie est un pays avec une culture distinctive. En effet, des caractéristiques telles que la diversité et l'identité sont caractéristiques de la culture indonésienne. De nombreux peuples d'Indonésie chérissent les traditions et les coutumes enracinées dans une antiquité lointaine, qui se sont développées et enrichies au fil des siècles. Ils ont été influencés, entre autres, par des détenteurs d'autres cultures: les Britanniques, les Néerlandais, les Portugais, les Chinois, les Perses, les Arabes, les Indiens et d'autres peuples. Des conditions de développement similaires ont conduit à la présence de nombreuses caractéristiques communes des cultures de différents peuples d'Indonésie, mais ce pays a toujours une diversité culturelle importante.

Le batik est un art très répandu en Indonésie. Il consiste en la possibilité de peindre le tissu de la plus belle manière après l'avoir ciré. En effet, cette compétence est répandue dans tout le pays. Java et Yoguakarta sont des centres reconnus de cette activité. En outre, de nombreux autres métiers traditionnels sont populaires en Indonésie. Tout d'abord, le songket - des fils argentés et dorés sont tissés dans du tissu de soie. Deuxièmement, l'ikat. C'est du tissage avec des fils teints. Troisièmement, Chris. Même les pierres précieuses sont souvent utilisées comme décoration pour les dessins de ce type d'artisanat populaire.

La cuisine indonésienne est influencée par les influences chinoises. Pour de nombreux plats, c'est vraiment vrai. Cependant, il existe de nombreux plats d'origine nationale, par exemple le padang. Partout où un touriste se trouve en Indonésie, il sera surpris par l'abondance de stands vendant des collations. Ceux-ci peuvent être des fruits, des biscuits, des noix sucrées, des pommes de terre. De nombreux plats indonésiens sont à base de riz. Il est utilisé non seulement pour préparer des salades et des accompagnements pour des plats épicés et chauds, mais également pour préparer des soupes directement. Le plat le plus populaire parmi la population est le nasi goreng, qui est essentiellement du riz frit. Une partie assez importante de l'alimentation des Indonésiens est constituée de fruits de mer. L'Indonésie est un pays riche en fruits. Leur variété est incroyable. Parmi les fruits tropicaux qui poussent ici, on trouve le néphélium, la papaye, la mangue, le jacquier, la goyave, etc.

Les Indonésiens sont un peuple lent. Le rythme calme de la vie le rendait tel. De nombreux Indonésiens commencent leur journée de travail tôt - à sept heures du matin. Mais à trois heures de l'après-midi, une partie importante des habitants finissent déjà leur travail. Le reste de la journée se passe dans le calme et la tranquillité. Les Indonésiens sont impressionnés par la religion et tous les rituels qui y sont associés. Un touriste doit respecter les traditions religieuses de l'Indonésie, mais il n'est pas du tout nécessaire d'observer le jeûne, car les habitants sont très tolérants envers les étrangers. Les Indonésiens se distinguent également par leur hospitalité. En raison de ce trait de caractère, les habitants traitent toujours favorablement les touristes. Ils seront heureux de présenter aux visiteurs leur maison et leur vie.

Les Indonésiens n'ont pas peur de prendre des photos. Beaucoup d'entre eux l'aiment vraiment. Cela est particulièrement vrai lorsque les touristes ont l'intention de photographier leurs enfants. Cependant, avant de prendre une photo commémorative, vous devez demander la permission. La question élémentaire "Foto?" mettra tout à sa place. Souvent, une réaction négative à une offre de prendre une photo est caractéristique des personnes âgées qui peuvent être gênées d'être photographiées. Ensuite, vous devez dire "Merci" et partir. Il est considéré comme très impoli de photographier les gens pendant la prière. Les lois de la mer ont un grand impact sur la vie des Indonésiens. Cela se traduit par le développement du transport par eau. Des bateaux traditionnels et des bateaux à moteur circulent entre les îles; un ferry à grande vitesse d'Indonésie peut se rendre en Malaisie en peu de temps. À propos, depuis l'eau, vous pouvez voir toute l'Indonésie, tout en restant dans les coins les plus beaux et les plus attrayants de celle-ci. Les avantages d'une telle connaissance du pays comprennent l'absence de frais de voyage importants. L'Indonésie compte un grand nombre de clubs de yacht. Il semble que la mer chaude d'Indonésie a été créée pour eux. Sur un yacht, vous pouvez naviguer dans le pays même en tant que passager, et non en tant que propriétaire.

Les transports publics sont le moyen le plus pratique de voyager en Indonésie. Il est relativement bon marché de se rendre d'un point à un autre en bus, dont la plupart sont équipés de la climatisation. Sur l'île de Bali à Denpasar, il y a une gare routière, qui est le point de départ de toutes les parties de l'île pour les minibus. Les habitants appellent ces minibus "bemo" - le coût de location pour une journée est d'environ trente dollars. En louant un vélo, un touriste a la possibilité de voyager à travers le pays et de s'émerveiller de sa beauté par lui-même. Le vélo est très populaire en Indonésie, donc en trouver un bon ne devrait pas être difficile. Les taxis sont reconnus comme un moyen de transport plutôt confortable. De nombreux chauffeurs de taxi parlent anglais. Certes, dans les petites villes indonésiennes, il est peu probable que vous puissiez trouver un taxi, et encore plus un taxi avec un chauffeur qui comprend l'anglais. Il est préférable de payer votre tarif de taxi en monnaie locale. Sinon, le passager paiera un peu trop cher. Les taxis ne sont pas rares dans les grandes villes, tout comme les énormes embouteillages (en particulier à Jakarta, qui compte environ douze millions d'habitants). Il y a des chemins de fer sur les îles de Sumatra et de Java, vous pouvez donc vous déplacer en train.

Bangli est un bourg indonésien décontracté. Son climat est caractérisé par la fraîcheur et la fraîcheur en raison de l'emplacement de cette ville élevée dans les collines. L'attraction principale de Bangli est le temple Pura Keneh. S'élevant sur une pente raide, l'imposant temple est très vénéré par les Indonésiens. La cour extérieure du temple est protégée par une pierre légendaire. Au moment de déterminer l'endroit où le temple sera posé, cette pierre a été engloutie dans une flamme vive. À proximité du village de Taman Bali se trouve la cascade Dusun Ku, ses eaux tombent dans la rivière d'une hauteur de vingt-cinq mètres.


Voir la vidéo: Indonésie la puissance, lislam et la démocratie 12: Le géant invisible - Arte (Janvier 2022).